• Bonjour à vous tous, chers lecteurs et amis des Trains !

    Je me mets à mon clavier pour vous annoncer que j'ai bien reçu mon coffret de départ Trix HO ! Avec deux jours d'avance sur le délai de livraison prévu, merci aux petites mains de BW Bahn, Amazon et DHL ! Tout marche parfaitement bien. Voici mes premières impressions au déballage et au test du matos !

    Alors déjà, le boîtier est bien présenté, la loco et les wagons sont très bien protégés d'éventuels chocs ou de la poussière, par un emballage en polystyrène et de petits films de protection, à conserver. La loco et les wagons sont de bonne facture, ni trop grossiers ni trop détaillés, c'est bien bon pour l'usage que j'en fais ! Deux des wagons (le tombereau et le plat) comportent des inscriptions de la DB, pas la trémie (qui est une référence très ancienne dans les catalogues Trix et Märklin, ça doit dater des années '70...) Le locotracteur (DHG 500 C Allemand) est très bien reproduit, la traverse de choc est "zébrée" de noir et de jaune !

    J'ai donc décidé de tester le matériel. Le plus délicat dans le montage de la voie a bel et bien été la pose de l'alimentation des voies : il s'agit de deux fils, reliés à un antiparasitage, qui se connectent sur les broches de chaque rail, en dessous de la voie C de Trix. Si vous achetez ce coffret, suivez bien la notice fournie avec ! A part ça, le montage d'un Inglenook Sidings provisoire sur mon plancher m'a pris moins de 10 minutes. Toutes mes félicitations à l'ingénieur de Trix (ou de Märklin) qui a eu l'idée géniale de la voie C, cette voie sur lit de ballast, que l'on peut directement poser sur le sol sans que le train ne craigne la poussière ! Elle est vraiment bien faite, et plutôt solide. Ce qui aide, quand on veut jouer avec un enfant !

    La loco en elle-même marche bien, le ralenti est assez fidèle à la réalité des manœuvres. Il faut tout de même prévoir une petite allonge de vitesse au passage des aiguillages, et ce pour éviter de caler : le locotracteur n'a que trois essieux ! Ce qui diminue d'autant l'amplitude des prises de courant. La machine est relativement silencieuse, se comporte très bien sur les aiguilles Trix (pas de déraillement, pas de tressautement), cela dit, j'ai regretté qu'il n'y ait pas d'éclairage des feux selon le sens de la marche ! Mais bon, ce n'est qu'un détail, sur un coffret coûtant 69 € ^^

    Les wagons, quant à eux, même s'ils semblent légers, passent bien sur les aiguillages, en traction comme en refoule. Les attelages sont de type Relex (les attelages "Hobby" de Trix et Märklin), ils tiennent bien à la traction, prennent place dans des boîtiers à élongation NEM, et je pense qu'ils peuvent être facilement changés. Cela dit, le locotracteur ne dispose que d'un crochet simple : c'est plus pratique pour les manœuvres, mais ça interdit tout changement de type d'attelage, à moins de le "charcuter" violemment pour faire entrer un boîtier NEM dans la traverse de choc !

    Assez parlé, place aux photos ! Photos faites dans mon logement avec, je tiens à le signaler, un aiguillage, un wagon (le frigo blanc) et quelques rails supplémentaires ;)

     

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

    Coffret reçu aujourd'hui ^^

     

    Et voilà ! Sympa comme tout, pas vrai ? Maintenant, il me restera à acheter quelques wagons supplémentaires (citerne, couvert...), et j'attends un autorail pour le courant de la semaine ! Évidemment, je ne manquerai pas de faire des photos à chaque changement d'importance dans la situation du futur réseau ^^

    Bonne semaine à vous tous, vivent nos petits et grands Trains !

    Bien amicalement,

    - Antonin :)


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Eh bien, ce projet de réseau signe mon retour dans le petit monde du train miniature ! Alors laissez-moi vous en parler, chers lecteurs et amis. Fermez les portières, attention au départ ^^

     

    Je vous parle ici d'un petit chemin de fer tout à fait imaginaire, dont l'action pourrait se passer quelque part en Lorraine ou en Alsace, vu le côté "germanique" assumé du matériel roulant. Alors admettons qu'il faudra un bâtiment de gare compatible avec ce même style !

     

    En tout cas, cela prendra la forme d'un réseau de type "Inglenook Sidings", donc avec une voie unique se divisant en trois branches, lesquelles branches permettront le chargement et le déchargement des marchandises prenant le train... Ainsi que, pour une des trois, la montée et la descente des rares passagers prenant le petit autorail ! Je vous ai déjà montré un schéma de ce genre de réseau plus tôt aujourd'hui, alors inutile de me répéter ^^

     

    La structure sera simple au possible : contreplaqué de 10 mm d'épaisseur, 1.50 x 0.30 mètre environ, renforcé par des tasseaux aux bords et des entretoises, le tout prenant place sur deux tréteaux !

     

    La voie sera bien évidemment celle du coffret et ses ajouts, collée ou clouée sur le support. Vous me direz, mais pourquoi ne pas changer de voie ? Tout simplement pour m'épargner la corvée d'un ballastage manuel ! J'ai déjà suffisamment essayé cela sans réussir auparavant... Donc la voie sera la voie C-Gleis de Trix.

     

    Pour ce qui est des bâtiments, il y aura donc une petite gare, avec une partie marchandises, peut être une ou deux maisons de style lorrain ou alsacien (ni trop grandes, ni trop petites, genre villa), ainsi que des accessoires, comme des marchandises diverses près des voies de débord, quelques véhicules...

     

    En termes de décor, ce sera simple : de l'herbe en flocage dans la partie gauche du réseau (origine de la ligne), qui se transformera progressivement en zone sableuse/gravillonneuse, aux abords de la gare. Quelques arbres et buissons épars, une route et un passage à niveau, et ça ira bien !

     

    L'exploitation du réseau sera entièrement analogique et manuelle : ne me parlez pas de va-et-vient, de moteurs d'aiguillages, de signalisation lumineuse, ou encore de DCC ! Je ne tiens pas à m'embêter avec ça. Ce n'est qu'un réseau de manœuvres en voie unique, à basse vitesse, donc on peut penser que le cantonnement est tout simplement téléphonique, d'une gare à l'autre.

     

    Alors, une fois la réalisation finie, il sera bien temps de jouer ! Et croyez bien que je m'en donnerai à cœur joie. Tantôt je ferai entrer une courte rame sur le faisceau, tantôt je la ferai repartir, et ensuite l'autorail prendra sa place... Et ainsi de suite ! Me connaissant, je serai bien capable d'y passer des journées entières (voire des nuits...) si je ne travaille pas dans un avenir proche !

     

    Et c'est tout ce qui compte, le plaisir personnel du fan de trains, pas vrai ?

     

    En tout cas, j'ai hâte de m'y mettre, mais pour cela, il va falloir que ma situation soit clarifiée (travail ou pas, logement plus grand, et surtout, ailleurs...) Je vous tiendrai au courant de chaque avancée de la situation ferroviaire !

     

    Si vous souhaitez me contacter pour une remarque, un conseil, ou tout simplement pour parler "trains", n'hésitez pas, le formulaire de contact en haut à gauche de votre écran, dans le menu, est fait pour ça !

     

    Bon dimanche à vous tous ! Au plaisir de vous lire ;)

     

    - Antonin


    votre commentaire
  • Bonjour, chers lecteurs et amis !

    Alors voilà un nouvel article, cette fois sur mes souvenirs liés aux trains réels. Aussi loin que je remonte dans ma mémoire, j'ai été passionné de trains, il m'arrivait d'aller à la gare la plus proche pour les regarder passer. Je n'avais pas encore d'appareil photo, et les appareils numériques étaient loin d'être aussi accessibles (en terme de prix) qu'aujourd'hui... A tel point que j'ai fait mon stage de 3ème à la SNCF, en gare de Grenoble ! Et je me souviendrai toujours de ce trajet en cabine, dans une BB 63000... une locomotive diesel de manœuvres aujourd'hui en fin de carrière.

    Souvenirs Ferroviaires !



    J'aime toujours prendre le train... Si possible de jour, et je fais toujours en sorte de me placer côté fenêtre, pour voir à la fois le paysage et les trains que l'on croise ou dépasse... ainsi que les infrastructures. Je me souviens de ces temps lointains où, en vacances chez mes grands-parents, je passais des heures le long de la voie ferrée reliant Grenoble à Valence, en quête du « Catalan » Talgo, tracté par une BB 67000, ou bien des fameuses RGP modernisées, blanc/jaune ou blanc/rouge ! Et mon bonheur était décuplé au passage d'un train de fret...

    Souvenirs Ferroviaires !



    Plus tard, je passais souvent mes samedis à Grenoble, plus précisément à la gare, ou bien le long de l'ancienne voie ferrée desservant autrefois le quartier de la Capuche (et ses embranchements particuliers : Neyrpic, le MIN, plusieurs ferrailleurs, …) A l'époque, je n'avais que des appareils photo jetables, que je faisais développer chez Schlecker (des petits magasins faisant office de droguerie). Mon premier voyage à l'étranger depuis longtemps fût couronné de succès : j'ai vu une ancienne gare (Bingen, près de Sigmaringen), un autorail, et un train de marchandises local !

    Souvenirs Ferroviaires !



    Avant d'entrer à la Marine Nationale, j'ai été passer quelques temps en Bretagne. Je suis revenu sur Grenoble en train... N'appréciant pas plus que cela le TGV, j'avais choisi un trajet par le défunt « Rhône-Océan », un train de nuit reliant Quimper à Lyon... et passant par le centre de la France. Je me souviendrai toujours de ces 14 heures de voyage , en places inclinables, du changement de locomotive à Tours (la ligne n'étant plus électrifiée ensuite), d'une magnifique révérence à Saincaize et son cimetière d'autorails... A ce moment là, on aurait pu passer le générique de la série X-Files, ça aurait fait ton sur ton.

    Souvenirs Ferroviaires !



    Ensuite, ma passion des trains était « en sommeil », du fait de l'inactivité professionnelle, puis de nombreux déménagements... Mais c'était toujours en moi. C'est donc revenu récemment ! Et j'en suis bien satisfait. En attendant la réception de mon coffret, je rêve sur Internet, notamment sur le site de Carl Arendt...

    A bientôt pour de nouvelles aventures !

    Antonin « Troll ».


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique